Actualités/Actualités du Château

2020 ? At least the wine was good !

03 nov 2020

Le millésime 2020 a commencé par un hiver doux (+5°C par rapport aux normales) et très pluvieux (500 mm d’octobre à mars), idéal pour refaire les réserves en eau du sol. Avec ces températures particulièrement clémentes, les premières vignes ont commencé à débourrer mi-mars. Mais l’hiver est revenu, avec un épisode de gel le 26 mars, entrainant avec lui la perte des premiers bourgeons.

Après un débourrement assez hétérogène, le printemps a été bien arrosé avec des températures inférieures aux normales, permettant aux vignes de pousser dans des conditions idéales, avec de belles sorties de grappes sur les Mourvèdres et Grenaches, mais beaucoup plus irrégulières sur les Cinsault qui avaient subi le gel et souffert de la sécheresse du millésime précédent. 
Les mois de Juillet et Août ont été secs mais sans excès de chaleur. Même dans les terroirs peu profonds, les vignes n’ont pas souffert du manque d’eau et sont arrivées à maturité fin août de façon assez hétérogène. 
Il a donc fallu jongler avec ces différences de maturités, parfois au sein d’une même parcelle, pour récolter chaque vigne à son optimum
Les vendanges ont commencé très tôt, le 24 août par des Cinsault puis les Grenaches pour le rosé. Avec les décalages de maturités et le retour de quelques pluies, nous avons dû faire des pauses pour atteindre la parfaite maturité notamment pour les Mourvèdres en rosé et en rouge. Nous avons terminé les vendanges le 16 septembre.
Les vinifications révèlent des vins très prometteurs, avec de très beaux équilibres, une réserve de fraicheur et des tanins soyeux pour les rouges. 

Cette année fut éprouvante pour chacun d’entre nous à cause du COVID qui a bousculé nos habitudes, mais comme nous le disait un ami : « 2020 ? at least the wine was good » ! 
 

  • 2020 ? At least the wine was good !